PROCES ASSASSINAT DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS Floribert CHEBEYA ET Fidèle BAZANA EN RDC : LA CAUSE APPELEE DEVANT LA COUR SUPREME DE JUSTICE A L’AUDIENCE PUBLIQUE DU 29 AOUT 2014

PROCES ASSASSINAT DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS Floribert CHEBEYA ET Fidèle BAZANA EN RDC : LA CAUSE APPELEE DEVANT LA COUR SUPREME DE JUSTICE A L’AUDIENCE PUBLIQUE DU 29 AOUT 2014

 

images

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) informe l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle vient de recevoir mardi 12 août 2014, de la part de la Cour Suprême de Justice (CSJ) de la République Démocratique du Congo (RDCongo), greffe civil, la notification de la date d’audience du procès relatif au double assassinat dans la nuit du 01 au 02 juin 2010, des défenseurs des droits humains Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi, respectivement ancien Directeur Exécutif et chauffeur, chargé de dispatching, tous deux membres effectifs de la VSV.

En effet, à la requête du Greffe de la Cour Suprême de Justice, monsieur Mboyo Bolili, huissier près la CSJ a notifié la VSV que la cause enrôlée sous le n°R.CONST.256/TSR, mettant en cause la veuve de Floribert Chebeya et consorts contre le commissaire supérieur principal Mukalayi Wa Mateso et consorts sera appelée devant la plus haute juridiction du pays à l’audience publique du vendredi 29 août 2014 à 10h du matin.

Pour mémoire, il convient de rappeler que la CSJ avait été saisie le 13 mai 2013, par le Conseil des parties civiles pour inconstitutionnalité des arrêts avant dire droit rendus par la Haute Cour Militaire (HCM) où se déroule le procès en appel sur l’assassinat des deux membres effectifs précités de la VSV, victimes de l’exécution sommaire et extra judiciaire dans les installations de l’Inspection Générale de la Police Nationale Congolaise (PNC), actuel Commissariat Général sis, Kinshasa/Lingwala. Mais depuis lors, la CSJ a brillé par un mutisme que d’aucuns ne comprenaient, renforçant ainsi la conviction relative à l’absence de volonté politique dans le chef des autorités rdcongolaises de contribuer
effectivement à la manifestation de la vérité sur les circonstances réelles de cet ignoble assassinat.

La VSV espère que l’audience publique fixée au vendredi 29 août 2014 par la CSJ n’est pas la résultante de la saisine, par des parties civiles de la
justice sénégalaise à compétence universelle mais plutôt, va contribuer à faire évoluer positivement le dossier.

En définitive, la VSV saisit cette occasion pour inviter les autorités de la RDCongo en général et celles de la justice en particulier de donner des signaux forts et rassurants dans le cadre non seulement de la lutte contre l’impunité, mais aussi et également, contre la consécration du régime des intouchables, en procédant effectivement à l’arrestation immédiate et sans condition du général John Numbi Banza Tambo, en sa qualité du suspect n°01 et les exécutants Christian Ngoy Kenga-Kenga ainsi que Jacques Mugabo de l’ignoble assassinat de deux défenseurs des droits humains, en l’occurrence Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi.

Fait à Kinshasa, le 13 août 2014.
LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s